Présentation - Thématiques

Notre projet de recherche se focalise sur la phase d’abstinence de l’addiction comme une fenêtre d’opportunité pour des interventions thérapeutiques. En fait, il a été proposé que des administrations répétées de drogues entraînent des dérégulations dans les systèmes cérébraux impliqués dans les processus de récompense, cognitifs et de stress. Notre hypothèse de travail est que les manipulations environnementales et pharmacologiques reversent ou contre-carrent ces neuroadaptations et par conséquent réduisent les risques de rechute.

Nous combinons des expertises comportementales, neurochimiques, électrophysiologiques et moléculaires pour conduire à une meilleure compréhension des neuroadaptations induites par les expositions répétées aux drogues qui perdurent. Ensuite, nous utilisons ces connaissances pour développer de nouvelles stratégies thérapeutiques afin de traiter la dépendance aux drogues.

otre projet de recherche présente 3 axes principaux : 1) la recherche des neuroadaptations durables induites par la prise excessive de drogues ; 2) les mécanismes comportementaux et neurobiologiques impliqués dans les effets positifs de l’environnement enrichi (EE) contre la dépendance ; 3) la découverte et la caractérisation des mécanismes moléculaires qui mimeraient les effets de l’EE (environnemento-mimétiques) afin des développer de nouveaux outils pharmacologiques pour traiter l’addiction.

Pour ces axes, nous avons 4 niveaux d’investigation

  1. La caractérisation comportementale des effets de nos manipulations sur des paramètres de l’addiction
  2. La caractérisation des effets de nos manipulations sur les fonctions cognitives, émotionnelles et la réponse au stress
  3. La caractérisation des mécanismes neurobiologiques sous-jacents aux observations comportementales
  4. L’utilisation des différentes approches invasives (lesions, injections de produits pharmacologiques, approches viraux, DREADDs, etc) dans des régions spécifiques du cerveau pour confirmer in vivo l’implication causale des mécanismes identifiés dans l’addiction.

De plus, grâce à la présence dans notre équipe de cliniciens qui travaillent sur la dépendance aux drogues à l’hôpital de Poitiers, une étape ultime de nos recherches pourra être de tester chez l’homme l’efficacité de nos nouvelles thérapies.

Figure 1- Les effets curatifs de l’environnement enrichi ou des traitements pharmacologiques dans le cadre des l’hypothèse allostatique de l’addiction. Dans cette hypothèse, des expositions répétées à des drogues entraînent un décalage du niveau hédonique initial (ligne noire horizontale) vers un niveau allostatique plus bas (ligne rouge) dans lequel les individus seront soumis à la drogue et incapable de résister au manque de la drogue. Quand un individu est addict, des interventions thérapeutiques chroniques augmenteraient progressivement le point hédonique alors que ce point hédonique pour les patients non_traités resteraient bas pour de longues périodes (ligne rouge)

Figure 2 – a) environnement enrichi chez la souris ; b) cage de « conditioned place preference » ; c) environnement enrichi chez le rat. Photos soumises au Copyright du CNRS.

SUBVENTIONS

  • Marcello Solinas – CPER/FEDER, HaBiSan- Etude des déficits comportementaux et neurobiologiques associés à l’addiction aux drogues chez des animaux hébergés en milieu semi-naturel; 2017-2020; 364k€
  • Nathalie Thiriet – Fondation pour la recherche en alcoologie 2 X 8K€
  • Marcello Solinas- Fondation Recherche Medicale (FRM) Special Call “Physiopathology of addiction”, Project Title: “Effects of Environmental Enrichment on cocaine-induced alterations in brain metabolic activity” 2014-2017,   Amount: 200 K€
  • Pauline Belujon -Agence National de la Recherche (ANR), ANR JC, , “Role of the amygdala-insular cortex circuit in the persistent risk of relapse”, 2015, 260 K€
  • Marcello Solinas –  Fondation de l’Avenir, Translational Medicine Projet “ADDICSTATINE: Randomized double blind, placebo controlled trial of the efficacy of simvastatin for smoking cessation”, 2014, 50 K€

Publications

Members


  • L'actu du LNEC continue sur les réseaux sociaux !